Transparent image

← Back to Blog Home

Gestion de service technique et voitures connectées

Les voitures connectées et gestion de service technique

La définition la plus simple d’une voiture connectée telle que nous la connaissons aujourd’hui est tout simplement une voiture connectée à internet. La majorité des gens voit donc une voiture connectée comme une voiture capable de communiquer avec le monde extérieur, interagir avec ce qui l’entoure et qui serait truffée de dispositifs lui permettant de se connecter à tout autre dispositif.

La technologie qui rend cela possible est la télématique, un domaine bien particulier qui comprend les télécommunications, la technologie appliquée aux véhicules, le transport, l’ingénierie de la sécurité routière et de l’informatique.

L’industrie du travail utilise la télématique dans certaines situations telles que la navigation par satellite. La capacité de localiser le véhicule en temps réel, de trouver des itinéraires plus efficaces, d’obtenir des informations sur le trafic, de localiser les travaux de voieries ou de proposer des centres d’intérêts sont des services fournis à l’utilisateur pour améliorer considérablement son confort de conduite.

Cette technologie est aussi applicable pour les entreprises de service technique. Notre outil, Synchroteam, est une solution basée sur le cloud et applique la télématique pour faciliter la gestion et la planification des visites, des rapports et des factures. Cela permet de travailler plus rapidement, plus facilement et plus efficacement.

Les voitures connectées et gestion de service technique du futur

Que se passera-t-il dans le futur ? Aujourd’hui, la plupart des solutions de gestion sur le terrain sont accessibles via les appareils mobiles ou la technologie portable. Mais avec les progrès dans le domaine de la télématique, sera-t-il un jour possible de voir des systèmes de gestion intégrés aux voitures pour des services en ligne?

La réponse est : oui, très probablement !

Alors que le système de navigation par satellite intégré à l’ordinateur de bord est de plus en plus présent dans les véhicules de série, nous voyons apparaître sur le marché européen des systèmes de gestion complète de véhicules.

Certains dispositifs, actuellement amovibles et se connectant pour la plupart directement sur le port OBD2 des véhicules les plus récents, permettent de donner en temps réel et à travers une application mobile, l’état général du véhicule. Vous avez donc accès à votre consommation, la distance parcourue pour votre trajet, l’itinéraire que vous avez choisi mais aussi et surtout les prochaines révisions à effectuer ainsi que les erreurs que votre véhicule pourrait rencontrer.

Toutes ces données sont sauvegardées sur un compte client pré-installé et permet ainsi de garder son véhicule connecté directement avec son garagiste, un fournisseur de service technique. C’est donc sans surprise que nous devrions voir apparaître ce genre de système, intégré cette fois-ci, dans les véhicules du futur.

Nous pouvons donc affirmer avec certitude que l’avenir de l’automobile sera dans les voitures connectées. Les progrès tels que les écrans Navdy et Hudway, qui affichent les informations importantes sur le pare-brise, le système de stationnement automatique Bosch contribuent tous à améliorer le confort de conduite et à se faire une idée de toutes les possibilités que peuvent apporter les voitures connectées.

Les prédictions veulent que les voitures soient connectées « avec tout » et qu’elles puissent communiquer entre elles, avec les piétons et même avec les infrastructures. En fait, dans un monde où plus de 90% des accidents de voitures sont dus à une erreur humaine, les voitures autonomes semblent être la meilleure solution.

Que peuvent apporter les voitures connectées à un service technique ?

Parce que les informations qu’elles fournissent sont plus précises, plus fiables et plus efficaces que celles du conducteur, les voitures connectées peuvent encourager les employés à conduire de manière plus responsable. La communication sur le terrain en sera grandement améliorée et les techniciens pourront partager des documents avec leurs chefs d’équipe, leurs collègues ou leurs clients en temps réel. Les entreprises seront donc plus efficaces, le bien-être des employés en sera grandement amélioré et cela aura un impact très positif sur la relation client.

De plus, les véhicules autonomes contribueront à réduire les émissions de gaz à effet de serre, ce qui réduira les coûts des entreprises. Les embouteillages diminueront et les trajets sur les routes seront optimisés pour permettre aux techniciens d’arriver à l’heure à leurs rendez-vous et donc de rendre visite à plus de clients pour le même laps de temps.

Le temps passé en voiture pourra même être utilisé pour donner des formations. Dans le meilleur des scénarios, la voiture connectée pourra même effectuer des trajets seule pour aller récupérer des pièces de rechange pendant que le technicien poursuit son travail.

Bien que ces voitures ne soient pas pour tout de suite, il ne fait aucun doute que la révolution des voitures connectées a déjà commencé et que ses effets commencent à se faire sentir dans les entreprises de service technique.

Les 15-20 prochaines années promettent d’ores et déjà de très belles surprises pour les voitures connectées et la gestion de service technique  !

Ce contenu a été publié dans Témoignages, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.