Transparent image

← Back to Blog Home

Drone et intervention de maintenance : une idée intéressante et faisable ?

Les drones… Tout le monde en parle. On voit toutefois la panique qu’a engendrée le survol de ce genre d’engin au-dessus de Paris notamment, en mars dernier. Il n’en reste pas moins que les drones suscitent l’interrogation dans tous les secteurs d’activité, y compris celui de l’intervention de maintenance et autres services sur le terrain.

Amazon teste la livraison de colis par drones. GE Ventures a même investi dans la société américaine Airware, spécialisée dans la conception de systèmes d’exploitation pour drones. Ceci, dans le but d’utiliser éventuellement ces engins pour inspecter à distance, les éoliennes dont les pales ont cessé de tourner. Cela éviterait ainsi à une personne de se hisser en l’air pour vérifier d’où vient le problème. GDF Suez aussi, investit dans les drones civils pour maintenir la surveillance des gazoducs et réduire les coûts dans ce domaine… A quand le drone qui transporte la boîte à outil ?

Que-ce qu’un drone et à quoi ça sert ?

Drones et interventions de maintenance

Crédit image : © Arturas Kerdokas – Fotolia.com

Un drone est un aéronef (moyen de transport volant) capable de circuler dans l’atmosphère terrestre sans personne à bord. Il est télécommandé ou programmable, sans intervention humaine. De taille et poids variables (de moins de 2 kg à plus de 150 kg), il peut être utilisé pour différentes missions : transport de charge utile, inspection de sites industriels ou d’ouvrages d’art, surveillance de cultures agricoles, renseignement, loisirs (modélisme)… Ces engins peuvent également servir à capturer des images précises, pouvant être utiles notamment dans le cadre d’une intervention de maintenance sur une infrastructure délicate ou imposante.

L’achat de drones est permis, mais s’accompagne souvent d’une formation. Le pilotage se révèle en effet, assez délicat. De plus, si l’accès à l’espace aérien en France, est libre en-dessous de 150 mètres d’altitude, il faut néanmoins respecter certaines réglementations pour utiliser un drone dans le cadre d’une activité professionnelle et notamment dans le secteur de la maintenance. Ces règles varient par ailleurs, d’un pays à l’autre.

Les drones au service des professionnels de terrain pour la réalisation d’une intervention de maintenance ?

Monter sur un toit pour l’installation d’une antenne par exemple, s’avère dangereux. L’utilisation d’un drone comme un collègue assistant, permettrait ainsi de limiter les risques. Mais légalement, il y a du chemin à parcourir pour que ce type de pratique soit autorisée.

« Je n’y crois pas à l’emploi généralisé des drones pour réaliser une intervention de maintenance. Le secteur n’est pas prêt. A la limite, pour certains métiers très particuliers peut-être, ce sera légitime à l’avenir… », s‘interroge François Pichon, Directeur du Développement chez Synchroteam, un logiciel de gestion des interventions de maintenance. « Contrairement aux montres connectées qui peuvent s’avérer très pratiques pour tous les techniciens de terrain, le drone ne concernerait sans doute qu’une micro-niche. Pour justifier l’utilisation de ces engins volants, il faudrait travailler dans des endroits vraiment inaccessibles. Ce n’est pas intéressant pour nous de nous positionner sur des activités rares. Les interventions de maintenance de nos clients sont la plupart du temps réalisées en intérieur et au niveau du sol. Or, nous souhaitons satisfaire l’ensemble de nos clients en leur proposant des services adaptés au plus grand nombre pour une optimisation de leurs tournées. Même si j’aime l’idée des drones dans le secteur des services de maintenance sur le terrain, qui pourraient apporter une certaine stimulation, un dynamisme… »

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.